Mon CV à moi

Accueil
Accueil

Mon CV à moi
Mon CV



Mes dernières vacances
Vacances
1997



Tout ce que vous avez voulu savoir sur Tahiti
Tahiti



La météo dur jour par Meteo France
Météo de Tahiti



Encore de l'humour
Plus
d'humour




Me contacter
Me
contacter













Visiteurs
sur ce site


 
Pour ceux ou celle qui n'ont pas suivi, Hugues, c'est lui.
Et si vous trouvez que la photo n'est pas des meilleures, eh bien offrez-moi un beau scanner couleur 1200 dpi,
et promis juré, je change de suite les photos. ( A la rigueur, un appareil photo numérique, si vous n'avez pas de scanner.)

Bref, dans le cas où vous n'auriez pas l'esprit observateur, je suis venu, sans que l'on me demande mon avis, à Papeete en 1965.Sevré de soleil éclairant des plages de sable blanc et plantées; de cocotiers qui ne demandaient qu'à tomber sur les têtes des touristes qui ne savent que se plaindre de la chaleur qu'ils sont venus chercher, je suis venu m'installer à Bordeaux en 1984 et à Paris depuis 1999.
(En y réfléchissant, une noix de coco, sans doute très grosse, a dû tomber sur ce qui me sert de tête, parce que tout le monde trouve bizarre que j'ai choisi la pollution, le froid et tout ce qui fait la mauvaise réputation de la France, aux moustiques bronzant sur les plages ensoleillées.)


Après avoir usé mes fonds de culotte sur les bancs des écoles et lycées tahitiens en échange d'un bac C (Et pourtant ma bosse des maths ressemble plus à un creux), j'ai usé mes fonds de pantalons sur les chaises du Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux. En échange, ils m'ont refilé un Brevet de Technicien Supérieur en Informatique de Gestion en 1991. Ce jour-là, de la grêle avait dû tomber sur ce qui me sert toujours de tête, parce que je suis sorti avec 15 de moyenne.
Pour parfaire mes fonds de pantalons, j'ai effectué quelques stages par ci et par là. Par ci, c'est un mois à la CFDT de Bordeaux, où je me suis fait les mains sur DBASE IV, et par là, c'est quatre mois chez Thomson CSF où je fit connaissance avec DBASE III. Faut croire que les entreprises publiques sont beaucoup moins argentés que les syndicats.
Actuellement, dans l'état actuelle des choses, j'ai décamper de chez Experian (Ex-SG2), fatigué des réorganisations annuelles qui changaient tout sauf le salaire ( ou alors à la baisse ), pour une société de service TechAsi pour ne pas la nommer. Fatigué des longues missions d'inter-contrats, je me suis engagé dans la nouvelle économie aux côté de WIS (World Internet Stratégie). Et que fais-je donc dans cette galère ? Eh bien j'use mes doigts (ça change) et mes nerfs sur un clavier, pour créer de beaux sites internet en ASP, avec des composants com.

Si vous êtes un responsable d'entreprise qui sait reconnaitre la valeur et le travail de ses employés, je ne vous interdis pas de me contacter à l'adresse suivante tahiti@chezPOINTcom


Si vous n'avez pas assez d'informations, en voici d'autres :
  • J'ai usé mes fonds de pantalon pour apprendre la méthodologie Merise, le formalisme binaire, la programmation orientée objet et j'en passe des meilleurs

  • les matériels que j'ai usé: TI 59, ZX81, CANON X07, PC et compatibles + un soupçon d' IBM 9370, sans parler de diverses calculettes. Plus récemment, j'ai trempé mes mains dans les réseaux Novell (en potassant la documentation s'il vous plait !, en anglais s'il vous plait bis !). C'est ainsi que j'ai installé une demi douzaine de réseaux Netware 3.12. (Installations serveurs et postes, configuration des cartes, branchement des câbles coax ou rj45, hubs et tout et tout, eh vouais !), et même du Windows NT 4

  • les langages Assembleur Z80, Basic, Cobol, Pascal, C, Smallltalk (un peu car je suis pas bavard) en plus de DBASE, Clipper, Delphi 3, Visual Basic 5. Pour créer ces pages, je me suis mis au HTML et à Javascript, en attendant Java.

  • quelques logiciels comme Page Maker, Office, PhotoShop, Windows 3.X, 95, NT, Sql Server, et un doigt dans Oracle 8...

  • Me speaking english, c'est peut- être un peu exagéré, mais je le lis correctement, documentations et Internet obligent.

  • Je me déplace à pieds, mais aussi en voiture

  • Enfin, pour terminer, une erreur de jeunesse, j'ai été président de l'association des étudiants tahitiens de Bordeaux (Une centaines de personnes à gérer).




Hyperbanner Network

Membre de France HyperBanner